Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Calendrier de l'Avent 2020

     

    calendrier.PNG

     

    Reçu par mail :

    Bonjour à tous,

     

    A la veille de ce premier dimanche de l'Avent nous vous souhaitons une bonne préparation à la fête de Noël.

    Sachons ouvrir notre cœur à la venue de Jésus Enfant dans notre vie et partager la joie de cette venue autour de nous.

     

    Le confinement ayant apporté son lot de créativité, voici un lien pour suivre un calendrier de l'Avent en ligne.

    calendrier avent.PNG

     

    https://cutt.ly/calendrierAventSanctuaireBeaune

      

    Bien sûr, les chocolats on ne peut pas encore les envoyer par mail mais découvrez d’autres petites surprises jour après jour. 

     

    Ce calendrier est pour TOUS, à transmettre à vos amis et connaissances.

     

    Soyez assurés de nos prières

     

    Les Sœurs Carmélites de l'Enfant Jésus de Beaune

    Sanctuaire du Petit Roi de Grâce

     

    Thumbnail_horizontal_QRC_1606547479589.png

     

     

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • Les messes de ce weekend.

     

     

    Reçu par mail :

    Avec consternation, j’ai appris la décision du gouvernement de limiter à 30 personnes le nombre de participants à l’Eucharistie. Cela s’appelle de la myopie, du non-respect de la parole donnée aux représentants des cultes, de la discrimination vis-à-vis d’une partie des Français. Un gouvernement franc-maçon et anticlérical (à l’image du petit père Combes) n’aurait pas donné d’autres lois.

    Dire que je suis en colère est en dessous de la vérité : nous sommes méprisés et considérés comme des citoyens de seconde zone. Pourquoi 30 ? pourquoi pas 12 comme les Apôtres ?

    Devant cette injustice flagrante (puisqu’on peut se promener à plus de 30 dans les stations de ski pour admirer les belles montagnes et être dans les supermarchés à plus de 500), voici ce que nous avons décidé de faire pour permettre aux catholiques de la paroisse de Beaune de bénéficier des Eucharisties :

    • Les messes de semaine (hors maisons de retraite) reprennent dans les lieux habituels (9h à la Basilique et 18h30 au Sanctuaire)
    • Pour ce weekend, nous célébrerons 15 messes dont voici la répartition :
      • Samedi 28 novembre
        • 18h à St Nicolas
        • 18h30 à Bligny les Beaune
        • 18h30 à Ste Marie la Blanche
        • 19h à la Chapelle St Dominique avec le Chemin Néocatéchuménal
      • Dimanche 29 novembre
        • 8h30 et 10h à la Chapelle de la Charité
        • 9h30 et 11h à St Nicolas
        • 9h30 et 11h à Notre Dame
        • 10h30 à Meursanges
        • 11h à Corcelles les Arts
        • 18h30 au Sanctuaire
        • 18h30 à Vignoles
        • 18h30 à Bligny les Beaune

    Ces messes ne recevront que 30 personnes puisque, même si elle est injuste, c’est la loi.

    Vous l’avez compris, je suis en colère et ce que le gouvernement ne mesure pas, c’est le fait que les catholiques sont des électeurs….

    Alors si vous êtes opposés à cette mesure inique, n’hésitez pas à vous adresser à ceux qui votent ces lois et qui ont été élus.

    J’espère que dans quelques semaines, le dispositif permettra que les Français ne soient pas divisés en deux : ceux qui, catholiques, n’ont aucun droit et les autres !

    Pour toute information, consultez notre site www.paroisse-beaune.org

     

    Communiqué Mgr Turini : "les prêtres ne doivent pas s'ériger en comptables de leurs assemblées"

    Notre Père Évêque s'exprime sur le maintient de la jauge fixée à 30 personnes maximum pour la tenue des offices dominicaux à compter du 28 novembre 2020. S'il est pour le respect des mesures sanitaires en vigueur, Mgr Turini, regrette la décision de l'Exécutif qu'il trouve "injuste" et "irréaliste" et appelle les prêtres diocésains à ne pas compter les fidèles et laisser quiconque au pas de la porte. 

    Chers amis,

    Depuis mon dernier communiqué d’hier, je suis en mesure de vous donner plus de précisions concernant la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales à partir du samedi 28 novembre. Celle-ci reste fixée à 30 personnes, le Premier ministre l’a rappelé ce jeudi matin.

    Avec nombre de mes frères évêques, nous restons dans l’incompréhension devant une telle décision, étant donné que dans nos églises nous avons toujours respecté scrupuleusement les gestes barrières et ce depuis le premier jour où elles ont été rendues obligatoires.
    Nous voyons dans cette mesure une profonde injustice.

    Toutefois nous respecterons cette jauge qui nous est imposée et nous veillerons à ce que les règles sanitaires soient strictement observées.

    Je demande néanmoins, à messieurs les curés, de ne pas s’ériger en “comptables” de leurs assemblées dominicales et donc de ne pas rejeter si tel était le cas, la 31e personne et les suivantes qui se présenteraient. 
    J’en prends l’entière responsabilité et si cela s’avère nécessaire j’en répondrai personnellement devant les pouvoirs publics.

    Pour la catéchèse, la Pastorale des jeunes, ou toutes réunions en salle (paroissiale, formations…), elles pourront reprendre à partir du 15 décembre dans le respect des mesures barrières déjà édictées, sans limitation d’âge. 

    Nous comprenons que la situation sanitaire économique et sociale est difficile à gérer pour notre Exécutif.
    À l’approche du temps de l’Avent, il peut compter sur le soutien spirituel des catholiques.

    Bien fraternellement dans le Seigneur.

    + Norbert Turini
    Évêque de Perpignan-Elne

     

    Mgr Ginoux : « Je demande aux fidèles d’envahir les églises ce dimanche ! »

    source l’Incorrect.

    Interdites depuis le 3 novembre, les messes publiques pourront reprendre le 28 novembre mais dans la limite de trente personnes. Du moins, c’est ce qu’avait annoncé hier soir le président de la République Emmanuel Macron. Face au tollé suscité par l’annonce, on apprenait ce matin que la limite serait revue à la hausse dans les prochains jours. Monseigneur Bernard Ginoux, évêque de Montauban, nous livre son analyse de la situation. Entretien.
    [...]
    Il y a d’autre part une loi de séparation de l’Église et de l’Etat qui nous rappelle que le gouvernement n’a pas à nous dire ce que nous devons faire dans nos églises. Nous n’avons pas à faire la police, à dire comment ces 30 personnes seront choisies. Nous savons que ça se fait dans certains pays mais nous n’avons pas les mêmes réalités ici en France en matière de pandémie, d’églises et de public. C’est soit on interdit toute messe publique, soit on ouvre largement en prenant soin d’écouter ce que les cultes rassemblés avaient défini, à savoir 30 % d’occupation de l’édifice. À Montauban, je pourrais alors envisager d’avoir environ 250 personnes dans l’église, ce qui est correct. À la campagne, on pourrait accueillir 30 personnes pour 100 places assises.[...]
     

    H1G9qCn3.jpg

     
    Lien permanent 1 commentaire
  • Il n'y a pas de plus grand don à protéger

    « Le grand miracle, c’est le miracle de l’Eucharistie. » Concentré, les yeux rivés sur son conducteur, Michael Lonsdale déroule son texte. « Alors on y va ! ». « Il était inimaginable pour l’homme, que le Seigneur se donne dans ce pain qui devient Sa chair… et dans ce vin, qui devient Son sang. C’est le plus grand des dons, c’est le plus grand trésor que Dieu puisse vous faire. Il n’y a pas de plus grand don à protéger que ce don-là ».

    Source ici

     

    Dans ce court passage du documentaire à venir sur la présence réelle dans l’Eucharistie, la voix de Michael Lonsdale, décédé à Paris le 21 septembre dernier, avait été choisie pour incarner celle de Dieu le Père. Le résultat est très réussi, tant la douceur de l’acteur s’accorde avec l’harmonie du texte. « Demandez au Seigneur Jésus cette grâce d’avoir faim de Son Eucharistie. Demandez à mon fils bien-aimé cette grâce d’avoir faim de Sa présence réelle ! »

     

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • Dimanche des familles 22 novembre

    Reçu par mail :

    Chères familles!

    On vous tient à cœur et on veux rester en contact avec vous, pour cela on a préparé cette petite proposition pour vivre la journée des familles prévue au Sanctuaire le 15 novembre. Donc ce dimanche 22 novembre, Solennité du Christ Roi, nous pouvons nous rencontrer par la prière, le partage et l’échange en utilisant les moyens modernes.

    Nous vous proposons:
     - La conférence du Père Pierre Ntiama  à écouter via YouTube


    https://youtu.be/9Un9v1hoJiQ

    - Messe en ligne
    à 9h en direct sur la chaîne YouTube de la Paroisse de Beaune
    https://www.youtube.com/channel/UCCB4bRISiNdoV9_0jNssvFw/

    - Partage de la Parole de Dieu de 10h45-12h en ligne via Google Meets,
    https://meet.google.com/ekp-zmaj-wth

    - Rencontre spirituelle de toutes les familles de notre paroisse pendant la prière de l’Angélus à Midi, nous vous invitons de nous soutenir mutuellement les familles les unes et les autres en ce moment qui est difficile pour nous tous, très exigent pour notre foi chrétienne

    - Enseignement interactif avec les enfants de 15h-15h30 via Google Meets. (L’enseignent et les interventions des enfants seront enregistrés pour ceux qui n’ont pas pu participer)
    https://meet.google.com/hbb-yryt-pwq

    - Échange en ligne via Google Meets de 19h-19h30 sur le sujet « Prier en famille »
    https://meet.google.com/khs-xeex-brj

    - Confessions, rdv par téléphone
    P. Etienne, 07 64 29 06 07
    P. Mickaël, 06 65 02 96 91
    P. Yves,   06 81 55 35 61
    P. Deo,  07 86 03 68 46

    - Adoration eucharistique en famille dans la chapelle du cloitre, le lien pour les inscriptions est le suivant
    https://docs.google.com/spreadsheets/d/1LjegBfPDj65vfNWStJwDOVg6hZCs_90RzfHJHuJTXts/edit?usp=sharing

    Nous vous portons dans nos prières devant l’Enfant-Jésus,
    vos sœurs, carmélites de l’Enfant-Jésus

    Lien permanent 0 commentaire
  • Médaille miraculeuse : le pape lance un pèlerinage italien

    2afa0eac-00145_11112020-2048x1365.jpg

     

    Lu sur Zenit

    Pour le lancement d’un pèlerinage de la Vierge Marie dans toute l’Italie, le pape François a béni une statue à l’effigie de la « Médaille miraculeuse » de la Rue du Bac (Paris), ce 11 novembre 2020, au Vatican.

    Pendant un an, du 1er décembre 2020 au 22 novembre 2021, la statue fera le tour de toutes les régions de la Péninsule, « aujourd’hui particulièrement éprouvées par les souffrances et par la pauvreté » à cause de la pandémie de Covid-19, explique le coordinateur du pèlerinage, le p. Valerio Di Trapani, à Radio Vatican.

    C’est la famille religieuse de S. Vincent de Paul, qui est à l’origine de cette initiative, à l’occasion du 190e anniversaire des apparitions mariales à sainte Catherine Labouré (1806-1876). Une délégation guidée par le supérieur général des lazaristes, le p. Tomaž Mavrič, a été reçue par le pape.

    « La bénédiction de François est un véritable envoi en mission », souligne le p. Valerio Di Trapani, qui est le supérieur du Collège apostolique Leoniano à Rome. En visitant l’Italie, ajoute-t-il, Marie « continue la mission qu’elle a initiée avec les apparitions de 1830 : la Vierge visite son peuple, le bénit et nous rappelle qu’elle sera toujours avec nous ».

    La Vierge Marie est apparue à une Fille de la Charité, Catherine Labouré, dans la nuit du 18 au 19 juillet 1830 : « Mon enfant, lui a-t-elle dit, les temps sont très mauvais ; des malheurs vont fondre sur la France… le monde entier sera bouleversé par des malheurs de toutes sortes. Mais venez au pied de cet autel : là les grâces seront répandues sur toutes les personnes qui les demanderont… Un moment viendra où le danger sera grand ; on croira tout perdu. Je serai avec vous, ayez confiance… Ayez confiance, ne vous découragez pas, je serai avec vous. »

    Le 27 novembre 1830, la Sainte Vierge apparaît de nouveau à Catherine dans la chapelle de son couvent. Elle porte dans ses mains un petit globe doré surmonté d’une croix, représentant « le monde entier, la France et chaque personne en particulier ». De ses mains sortent des rayons, « symbole des grâces que je répands sur les personnes qui me les demandent », explique la Vierge Marie. Catherine voit alors l’invocation « O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous » et entend une voix demandant : « Faites frapper une médaille sur ce modèle. Les personnes qui la porteront avec confiance recevront de grandes grâces. »

    « Nous ne faisons que répondre à cet appel de Marie », souligne le p. Di Trapani : « Nous sentons que Marie nous redit aujourd’hui ce message et que nous devons l’adresser à tous. Saint Vincent de Paul disait que notre vocation était d’enflammer les cœurs des hommes, d’apporter cette flamme d’amour que Dieu a déjà déversée dans nos cœurs. »

    Il s’agira, en dépit des restrictions sanitaires imposées par la lutte contre la pandémie, de montrer que « Marie se fait proche de ces communautés les plus en difficulté : des lieux de souffrance, des hôpitaux, des maisons de repos, des lieux où l’on aide et où l’on soutient les pauvres ». En commençant par le sud, la Campanie, la Calabre, la Sicile, les Pouilles.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Une neuvaine à Carlo Acutis du 3 au 11 novembre 2020

    Proposition par Mgr Aillet d'une neuvaine au Bx Carlo Acutis pour le rétablissement de la célébration publique de la messe.

     

    Lettre aux diocésains de Bayonne, Lescar et Oloron sur l’importance de l’Eucharistie et le rétablissement du culte public

    Lettre aux diocésains de Bayonne, Lescar et Oloron sur l’importance de l’Eucharistie et le rétablissement du culte public

    Monseigneur Aillet invite les catholiques du diocèse à faire, du 3 au 11 novembre, une neuvaine au Bienheureux Carlo Acutis, pour lui demander de faire grandir en nous le sens et la ferveur eucharistiques et obtenir au plus vite le retour à la célébration publique de la messe dans nos églises

     

    Chers frères et sœurs,

    Nous venons d’entrer dans une nouvelle période de confinement. A nouveau, il ne nous sera pas possible, à partir du mardi 3 novembre, de rassembler les fidèles dans nos églises pour la célébration communautaire de notre foi qu’est la sainte Eucharistie.

    Il ne s’agit pas pour moi de nier la particulière contagiosité de ce virus, ni de minimiser les risques que cette épidémie fait courir, en particulier aux plus âgés et aux plus fragiles, encore moins d’ignorer le risque d’engorgement de nos services de réanimation, mettant à mal un personnel soignant épuisé et insuffisant, pour cause de politiques de santé déficientes et imprévoyantes depuis des années. Il reste qu’une telle restriction imposée aux cultes m’apparaît disproportionnée par rapport au risque sanitaire, quand écoles, collèges, lycées, grandes surfaces, pas seulement alimentaires, services publics, transports en communs restent ouverts. D’ailleurs, aucun « cluster » n’est jamais né dans nos assemblées liturgiques et pour cause : nous participons à l’effort national depuis des mois, par une application loyale des précautions sanitaires, nos assemblées sont disciplinées et, hélas en bien des endroits, pas assez nombreuses pour empêcher la distanciation physique requise. C’est donc la liberté de culte qui me semble une fois encore attentée. La décision du Conseil d’Etat du 18 mai 2020 pourrait ainsi faire jurisprudence.

    Pour l’heure, nous devrons nous conformer à la règle fixée par le Gouvernement dans le décret N° 2020-1310 du 29 octobre 2020, tant que tous les recours légaux possibles ne seront pas épuisés.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Messe en direct

     

    messe direct.PNG

    Reçu par mail :

    Comme cela a été annoncé lors des messes ce week-end, nous mettons la messe en visio sur le site de la paroisse.

    Pour cela vous cliquez sur l’onglet "Spécial confinement" puis sur "messe en direct".

    La messe de semaine est dite à 18h30. [Addendum]

    La messe du samedi et du dimanche est dite à 9h.

    Bien entendu, elles sont accessibles toute la journée.

    Lien permanent 0 commentaire