Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Feuille paroissiale du 16 Février 2020

    Le mot de notre curé

    Aller plus loin

    C’est ce que l’Évangile de Matthieu nous propose et ce peut être exigeant. Ce long passage de l’Évangile d’aujourd’hui se situe au chapitre 5, c’est-à-dire après le texte des Béatitudes puis le texte de dimanche dernier (être sel de la terre et lumière du monde).
    Les Béatitudes nous donnent à vivre maintenant – mais de manière imparfaite – ce que nous vivrons au Paradis, le texte de dimanche dernier met en valeur notre mission de témoignage et celui d’aujourd’hui nous en précise les contours : pas seulement ne pas tuer mais ne pas se mettre en colère ; pas seulement ne pas tromper sa femme mais avoir un regard pur, chaste et respectueux ; pas seulement ne pas être parjure mais tenir sa parole.
    Alors oui, ce peut être exigeant mais qui a dit que le bonheur était synonyme de facilité ? Et c’est toute la Loi que Jésus accomplit. C’est la première phrase de l’Évangile et la dernière nous donne une indication précieuse : "Que votre OUI soit OUI et que votre NON soit NON". C’est tout ce que Jésus nous demande !

     

    Père Yves Frot

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Feuille paroissiale du 9 Février 2020

    Le mot de notre curé

    Ce dimanche, à quelques jours de la fête des Notre Dame de Lourdes, toute l’Église célèbre la messe du Dimanche de la Pastorale de la Santé. Nous nous y associons et le titre "Ta nuit sera lumière" nous rappelle la responsabilité que chacun a dans ce domaine. Dire à quelqu’un que la nuit de sa souffrance peut être lumière tient de l’inconscience ou de l’optimisme. Mais quand il y a la lumière d’une visite à quelqu’un qui souffre ou qui est isolé, quand on rencontre une personne murée dans son isolement ou quand recevoir un sacrement apporte la paix, alors oui la nuit devient Lumière.
    C’est ce que font les membres de la Pastorale de la Santé, ici comme ailleurs. Ici nous avons pour l’hôpital, l’équipe conduite par le père Etienne, dans les autres maisons de retraite par le père Jacques, tous les membre de l’Aumônerie Hospitalière, le Service Evangélique des Malades à Beaune et dans les villages.
    Avec la relecture qui en est faite, c’est tout cela que ce dimanche réunit et propose à notre prière. La Pastorale de la Santé ne s’adresse pas seulement aux malades mais également à leurs familles et aux soignants.
    Alors merci à tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, visitent, réconfortent et soutiennent les malades qui s’en trouvent bien !

    Père Yves Frot

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Feuille paroissiale du 2 Février 2020

    PRÉSENTATION DU SEIGNEUR AU TEMPLE

     

     

    Lectures du dimanche



    Livre de Michée 3, 1-4
    1ère épitre aux Hébreux 2, 14-18
    Évangile de St Luc 2, 22-40

     

    Le mot de notre curé

    Dans notre semaine, nous aurons plusieurs rendez-vous qui vont mettre l’accent sur le sens donné à une vie chrétienne.


    Mardi 4 février, à 20h30 au Sanctuaire
    deux religieuses de la congrégation des Franciscaines Missionnaires de Marie viennent pour nous présenter la vie de Sainte Marie-Hermine GRIVOT. Elles nous présenteront aussi leur congrégation.


    Dimanche 9 février, avec le père Raoul MUTIN, qui nous a composé un chant pour Marguerite du Saint-Sacrement, l’équipe missionnaire mobile a prévu un spectacle sur la Vénérable qui sera donné à 16h30 dans la Chapelle du Sanctuaire. Nous connaissons Raoul et nous savons que ce qu’il propose est de qualité.


    Vendredi 7 février, nous clôturerons l’année jubilaire commencée en 2019 mais le rendez-vous du surlendemain montre que si l’année jubilaire est finie, les événements continuent.


    Au-delà d’un planning, ces trois rencontres nous invitent à regarder comment des personnes que rien ne prédisposait à être connues pour leur engagement dans la vie chrétienne sont devenues des modèles.


    Si elles ont pu le faire, pourquoi pas nous ?

     

    Père Yves Frot

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • DVD : Messe télévisée du 29 décembre

    Messe du 29 décembre 2019 au sanctuaire de l'Enfant-Jésus de Beaune

     

    L2000000027326.jpg

    Si vous souhaitez un DVD vous pouvez vous adresser à Paris à La Procure au Tél. : 01 45 49 00 40 ou par adresse postale à :
    Librairie La Procure - Service Client, 3, rue de Mézières, 75006 Paris.

    ou commander par internet ici

    Lien permanent 0 commentaire
  • Dans les coulisses de l’impression d’Eglise en Côte d’Or…

    Lu sur le site du Diocèse

     

    Cela fait maintenant près de 15 ans que la revue mensuelle du diocèse, Eglise en Côte-d’Or, est imprimée à Fontaine-lès-Dijon, à l’imprimerie Vidonne. Tiré à un peu plus de 2000 exemplaires, le magazine, qui comporte notamment un dossier thématique et des pages actualités, est distribué aux quatre coins du diocèse.

    Nous sommes lundi matin. Il est 9 heures. Au cœur de l’imprimerie Vidonne, dans l’atelier, les plaques d’impression viennent d’être fixées sur les presses offset. Plus de 4000 grandes feuilles de papier de 72 x102 attendent d’être chargées. Sur ce type de machine, une plaque par couleur primaire est nécessaire : ces plaques doivent se superposer strictement les unes sur les autres pour donner ce qu’on appelle la quadrichromie ou « quadri ». Chaque plaque est installée dans un bloc d’encrage, sur un cylindre. Les feuilles de papier passent une à une dans chaque bloc d’encrage.

    Les moindres imperfections scrutées à la loupe

    En amont de l’impression, le repérage et le calage effectué par Albert, le « conducteur », sont essentiels pour que la superposition des couleurs soit irréprochable. Alors que le calage vient d’être terminé, quelques feuilles sont imprimées et Albert, de son œil exercé, scrute avec sa loupe les moindres imperfections. Puis l’impression est lancée pour de bon, dans une cadence pour le moins soutenue !

    Le lendemain matin, à 8 heures, c’est le temps du pliage. Les feuilles, qui ont séché pendant la nuit, sont pliées dans une imposante machine en deux cahiers de 8 pages chacun. L’étape suivante permet d’assembler les deux cahiers : le magazine de 16 pages est quasiment achevé.

    Pour finir, le « brochage », puis le massicot

    Pour finir, les revues passent dans une nouvelle machine pour être brochées avant d’être coupées au massicot aux bonnes dimensions. Les magazines sont mis sur une palette, laquelle va rejoindre le routeur dans l’après-midi.

     

    Il ne reste à nos abonnés que quelques jours d’attente avant l’arrivée de leur magazine préféré !

     

     

    Lien permanent 0 commentaire