Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Horaires des Messes de la Pentecôte

    Messe-de-Pentecôte-2020.jpg

    Ne sachant pas ce que nous aurons comme mesures gouvernementales, nous avons décidé d’anticiper. Pour que les mesures barrières soient plus faciles à appliquer et pour le bien de tous, nous  avons décidé d’augmenter le  nombres des messes ce dimanche de Pentecôte.
     
    SAMEDI SOIR :
    – Saint Nicolas : 18h00
    – Villy-le-Moutier : 18h30
     
    DIMANCHE MATIN :
    – Sanctuaire de l’Enfant-Jésus : 8h30 et 11h00
    – Notre-Dame : 9h30 et 11h00
    – Saint Nicolas : 9h30 et 11h00
    – Bligny-lès-Beaune : 9h30
    – Montagny-Lès-Beaune : 11h00
    – Vignoles : 10h30
     
    LUNDI DE PENTECÔTE :
    – Sanctuaire de l’Enfant-Jésus : 18h30

    NB : la Messe à la Montagne de Beaune est reportée à une date ultérieure.

     

    N’hésitez pas à consulter les messes de la Pentecôte en côte d'or.

    Lien permanent 0 commentaire
  • Communiqué de notre curé

    « Comme nous l’avons su par surprise un samedi soir pour le  confinement pour l’interdiction des messes, nous venons d’apprendre ce matin l’autorisation de célébrer les  messes dès ce dimanche, par surprise  également .Voici ce que  nous  avons décidé ce midi, sans qu’il y ait de  consignes particulières de la part de l’Archevêché. 

    1. Il y aura demain 24 mai une messe à  9 h au sanctuaire, une autre à 9h30 à Saint Nicolas et une troisième à 11 heures à Notre Dame.

    2. Chacun viendra en portant un masque et la communion sera donnée seulement dans la main.

    3. Chacun respectera les  distances et ne prendra place que là où sont les chaises.

    4. Pour les messes de semaine, il n’y aura que celles pour la communauté des religieuses lundi et mardi. A partir de mercredi, nous reprendrons les messes quotidiennes de 9 heures précédée des Laudes à la chapelle du Cloître et de 18 h 30 au Sanctuaire.

    Nous  n’avons  que peu de  temps pour nous organiser. Merci de  respecter scrupuleusement ces consignes.

    Sachez par ailleurs que quelques initiatives ont lieu :

    – Les 24 heures d’adoration des 24 et 25 mai auront lieu au Sanctuaire, inscrivez-vous en ligne. Cela vous permettra d’adorer en présence du Saint Sacrement exposé. La veillée sera bien entendu à vivre en ligne !

    – Les TOP vont connaitre une expérience nouvelle : au lieu de regrouper du monde, les initiateurs vont aller chez chacun apporter un cadeau symbolique. Je trouve cela tout à fait bien et remercie ceux qui le feront. Là encore, si vous souhaitez accompagner cette initiative, mettez un mail à la paroisse.

    – Ce samedi 23 mai a eu lieu, à huis clos, la messe chrismale qui est la célébration où sont bénies les huiles qui sont utilisées pour les sacrements. C’est habituellement un temps de célébration diocésain. Nous nous sommes unis par le biais des réseaux sociaux mais cela n’est pas pareil !

    Alors confions nous au Seigneur qui dans l’Évangile de ce dimanche prie pour nous.

    Père Yves Frot

     

    ( Source ici)

    Lien permanent 0 commentaire
  • Neuvaine à l’Esprit Saint

    Pentecôte.jpg

     

    Du samedi 23 au dimanche 31 mai, priez la neuvaine à l’Esprit Saint avec le sanctuaire de Beaune. 

    Vous retrouverez toute la neuvaine sur le site du sanctuaire ou en cliquant sur le lien suivant :  Neuvaine de prière à l’Esprit Saint

     

    ( Source ici)

    Lien permanent 0 commentaire
  • Horaires des messes de demain

    On me communique:

     

    Horaires des messes de demain

    Dimanche 24 Mai à la Paroisse de Beaune

     

    9h au Sanctuaire

     

    9h30 St Nicolas

     

    11h Notre Dame

     

    Pas de messes dans les villages pour ce dimanche

     

    N'oubliez pas de porter le masque.

     

    Merci de diffuser ces horaires à nos paroissiens.

     

    Addendum :

    messe meursault.PNG

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • Reprise des messes et lignes directrices

    Communiqué du CEF :

    Site-thumbnail-9-300x169.png

    La Conférence des évêques de France (CEF) se réjouit que le décret publié ce matin, samedi 23 mai 2020, par le Gouvernement, conformément à la sentence rendue par le Conseil d’État lundi dernier, 18 mai, redonne sa juste place à la liberté d’exercice des cultes ; les restrictions qui y sont apportées, comme à toute liberté fondamentale, devant être justifiées et proportionnées.

    Ce décret est accompagné de lignes directrices (jointes au présent communiqué) qui confirment les dispositions qui avaient été proposées par la CEF dans le plan de déconfinement soumis aux pouvoirs publics.

    La CEF note :

    – que la liberté est laissée à chaque responsable (évêques et prêtres) de déterminer la date de la reprise des messes avec assemblée et que cette liberté entraîne leur responsabilité. La CEF note que recommandation du Gouvernement reste de ne commencer les assemblées liturgiques qu’à partir du 2 juin. Ce n’est que la semaine prochaine, en effet, que les éventuels premiers effets du déconfinement en terme de contagion pourront être constatés ;

    – que le port du masque est obligatoire en plus des 4 mètres carrés ainsi que le lavage des mains à l’entrée et à la sortie des églises et autres « établissements de culte ».

    Dans la perspective de la reprise des célébrations communautaires dès la semaine prochaine et notamment pour la Pentecôte, la CEF fait connaître aux prêtres et aux équipes d’animation pastorale les règles sanitaires ainsi fixées. Il s’agira pour eux de sélectionner avec soin les églises qui pourront accueillir des assemblées dans les semaines qui viennent, de déterminer le nombre de personnes qui pourront y être accueillies, de soigner la communication vers les fidèles notamment, et de s’assurer de disposer des équipes et des matériels nécessaires.

     

    Lire les lignes directrices

     

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • Ce samedi matin, suivez la messe chrismale (à huis clos) en direct sur YouTube

    Lu sur le site du Diocèse :

     

    La messe chrismale, qui devait être célébrée le mardi 7 avril dernier mais qui a été annulée en raison du confinement, sera célébrée ce samedi 23 mai à 10 heures, à huis clos, en la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon.

    Cette messe, présidée par notre archevêque, Mgr Roland Minnerath, sera diffusée en direct sur la chaîne YouTube du diocèse. Tous les fidèles du diocèse sont invités à s’unir par la prière à cette célébration exceptionnelle, au cours de laquelle le Saint Chrême sera consacré, tandis que seront bénites l’huile des catéchumènes et celle des malades.

    Suivez la messe chrismale en direct en vous rendant sur la page ci-dessous le samedi 23 mai à partir de 10 heures :

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • Ascension du Seigneur

    Ascension.jpg

     

    Dans cette fête de l’Ascension, nous fêtons un Dieu qui s’en va, s’élève mais ne nous quitte pas. En effet, partir de cette terre était strictement nécessaire. Faisons un peu d’Evangile fiction. Si Jésus était resté à Jérusalem, seuls ses disciples auraient bénéficié de son enseignement et il aurait eu le statut d’un prophète, d’un homme célèbre et à un moment, comme Lazare, il serait re-mort. On aurait honoré  son tombeau comme on le fait encore pour celui de David. Mais personne n’aurait pu bénéficier de  son action, ce qui est en pleine contradiction avec la finale de Matthieu que nous  avons comme Évangile.


                Jésus ne part pas au Ciel, il y retourne, ce qui est très différent. Il ne vient pas d’une semence humaine comme nous toutes et tous. Il est Dieu, il vient de Dieu et retourne vers son Père dont il vient d’exécuter la mission que ce dernier lui a  confiée. Il ne retourne vers son Père que pour siéger à sa droite comme nous le disons dans le Credo et pour nous envoyer l’Esprit-Saint, le Défenseur, le Paraclet comme chaque  Evangile de cette quinzaine nous l’annonçait. Et  parce qu’il s’élève, il pourra faire descendre sur chacun d’entre nous l’Esprit-Saint qui est la présence réelle de Jésus en nous. Si le Père est source de tout, le Fils celui qui révèle le visage d’amour de Dieu, l’Esprit est la force, la présence et le dynamisme qui nous sont donnés pour que non seulement nous continuions l’œuvre inaugurée par le Christ mais aussi pour que nous  soyons ici-bas d’autres Christs. Et j’aime  bien quand je vois que la langue allemande désigne le chrétien comme « Christ » ‘Christ sein’, être chrétien, n’est pas seulement le titre d’un livre écrit par un théologien contesté mais une  vocation que tout homme a à vivre.

    Alors oui, « pourquoi restez-vous à fixer le Ciel ». C’est ce que l’ange dit aux Apôtres, et avec raison. La mission n’est pas  d’avoir les yeux levés au Ciel mais de témoigner sur terre et d’aller là où les  hommes  sont, vivent, souffrent et bâtissent la société. Et nous avons ici un renversement de perspective. Ce n’est plus un petit peuple qui est le signe de l’amour de Dieu, c’est tout l’univers qui va devenir le champ d’évangélisation pour les chrétiens. Nous  avons besoin de nous arrêter dans des lieux spirituels pour vivre des temps forts, dans des monastères, sanctuaires ou abbayes. Et ce sont des temps  forts où l’on recharge ses batteries. Mais nous ne vivons ces temps et ces moments  que pour repartir, plus forts et plus dynamiques vers l’autre qui a été créé à l’image de Dieu et qui demeure  notre frère.

    C’est ce que j’espère de notre temps de confinement qui, semble-t-il, se termine. J’espère que ceux qui ont eu l’habitude de participer à la messe de leur fauteuil ou canapé, en peignoir ou un verre d’apéritif à la main, ne se diront pas que cela leur suffit et c’est bien confortable même d’avoir une messe à la maison. Non. Outre le fait que de regarder des gens manger à la télévision ne nourrit pas, la communauté est aussi présence réelle du Christ, comme le sont l’écoute de la Parole de Dieu, l’Eucharistie et le prêtre.

    Aujourd’hui, dans des conditions exceptionnelles, nous célébrons l’Ascension du Seigneur qui n’est que son retour vers le Père pour que nous devenions, grâce à son Esprit, de véritable Fils comme lui l’est. Pensons aux enfants qui dimanche dernier auraient dû faire leur première communion et aux  jeunes de 5° qui pour la paroisse en ce moment et pour le saint Cœur la semaine prochaine seraient en train de vivre la retraite qui les prépare à la Profession de Foi.

    Père Yves FROT

    Lien permanent 0 commentaire
  • Le 14 mai, le monde en prière

    Il s'agit d'une journée de prière, de jeûne et d'invocation à Dieu pour l'humanité touchée par la pandémie. Cette initiative, à laquelle le Pape François s'est joint, a été promue par le Haut Comité pour la Fraternité humaine.
     

    Giancarlo La Vella - Cité du Vatican

    Dans une vidéo réalisée en plusieurs langues, le Haut Comité pour la Fraternité humaine, présidé par le Cardinal Miguel Angel Ayuso Guixot, invite les frères qui croient en Dieu le Créateur à consacrer la journée du 14 mai à un moment de recueillement, afin que le Très-Haut puisse se tourner vers le monde qui est confronté au grave danger du Covid-19 et afin qu'il puisse préserver l'humanité, l'aider à surmonter la pandémie, à rétablir sa sécurité, sa stabilité, sa santé et sa prospérité, et à rendre notre monde, une fois cette pandémie éliminée, plus humain et plus fraternel. 

     

    À l'occasion de la prière du Regina Coeli, le 3 mai dernier, le Pape François avait apporté son soutien à l'initiative par ces mots :

    «La prière étant une valeur universelle, j'ai accepté la proposition du Haut Comité pour la Fraternité humaine afin que le 14 mai prochain, les croyants de toutes les religions s'unissent spirituellement dans une journée de prière et de jeûne et d'œuvres de charité, pour implorer Dieu d'aider l'humanité à surmonter la pandémie de coronavirus. Souvenez-vous: le 14 mai, tous les croyants ensemble, les croyants de différentes traditions, pour prier, jeûner et faire des œuvres de charité».

    Pour sa part, le président du Conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux, le Cardinal Miguel Angel Ayuso Guixot, commentant la volonté du Pape d'accepter la proposition du Haut Comité, avait souligné combien cette pandémie représentait l’opportunité d'enraciner la valeur de la fraternité et de la coexistence dans notre avenir.

    Sources : https://www.vaticannews.va/fr/eglise/news/2020-05/priere-interreligieuse-religion-covid19-pandemie-coronavirus-14.html 

    Lien permanent 0 commentaire
  • Un nouveau Père-Abbé pour l’abbaye Saint-Joseph de Clairval

    96734864_1589295264568667_3410679189550923776_o.jpg

    Les moines de l’Abbaye de Saint-Joseph de Clairval sont heureux de vous annoncer l’élection de leur nouvel abbé Dom JEAN-BERNARD MARIE ce vendredi 8 mai 2020.
    sous la présidence de Mgr Roland Minnerath, Archevêque de Dijon.
    Dom Jean-Bernard Marie BORIES est né le 16 novembre 1960 à Toulouse. Entré au Monastère Saint-Joseph de Clairval le 29 septembre 1985, il a fait profession perpétuelle le 15 août 1990 et a été ordonné prêtre le 6 juillet 2002.
    À l’Abbaye il assumait les fonctions de Maître des novices et de Sous-Prieur.
    Nous le recommandons à votre prière ainsi que toute la communauté.(Source: ici)

     

    Abbaye Saint Joseph de Clairval

     

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • Le mot de notre curé

    Nous voici désormais avec une date de fin de confinement, le 2 juin qui paraissait sûre et qui l'est moins qu'on ne l'imagine. En effet, que pourrons nous faire après le 11 mai sinon nous promener sans papier mais avec un toit ? Pour la Pentecôte : en théorie il n'y a pas de messes officielles et le lundi non plus à la Montagne. Si, comme nous commençons à l'apprendre, la fin de l'interdiction des messes serait le 29 mai, à quelles conditions pourrons-nous célébrer ? Je n 'en sais rien.

    Pour les messes de semaine : en théorie, elles pourraient reprendre dès le mardi après la Pentecôte. À quelles conditions ? J’en sais autant que vous mais nous mettrons en application celles qu’on nous donnera. C'est possible de le faire au Sanctuaire et si ce n'est pas possible dans la Chapelle du Cloître, nous célébrerons à la Basilique !

    Les baptêmes, mariages sont repoussés et les obsèques avec moins de 20 personnes continuent d'être célébrées dans nos églises toujours ouvertes. Nous célébrerons en son temps une messe dans chacune de nos églises pour les défunts qui ont eu l'honneur des funérailles chrétiennes et nous avertirons les familles par courrier postal.

    Nous avons décidé de repousser les célébrations de premières communions et de Profession de Foi. Les célébrations de 1ère communion auront lieu les 27 et 28 juin dans les messes de ce week-end. Nous aurons les 2 messes du secteur des 12 clochers, celle de celui des 5 clochers et les habituelles messes à Beaune auxquelles nous rajouterons une messe à 9 h 30 à la Basilique. Pour le moment, nous en sommes à maximum 10 enfants par célébration et maximum 10 invités par famille. La préparation sera réalisée un peu avant. Pour les célébrations de Profession de Foi, après 2 jours de retraite, les jeunes de Beaune vivront cette étape les 29 et 30 août et ceux du Saint Cœur les 5 et 6 septembre. Vu le contexte, il est bien évident que les familles ont été prévenues et qu'elles s'aligneront sur ce qui est proposé.

    La messe de rentrée est fixée au 13 septembre 2020.

    Voici les décisions prises. Lors de mon prochain éditorial, je vous donnerai quelques précisions supplémentaires si je les connais. Nous sommes toujours en union de prière et je vous conseille toujours d'aller sur notre site.

    Père Yves FROT

     

    Imprimer ou télécharger la feuille paroissiale de cette semaine

    Lien permanent 0 commentaire